Le blog RH de JF Rio, santé au travail et e-RH

Santé au travail, E-RH, Nouvelles technos

Archive for août 2010

La spécialiste de la souffrance au travail Marie Pezé licenciée pour inaptitude

with one comment

Celle qui a créé et qui animait la consultation sur la souffrance au travail au Centre d’accueil et de soins hospitaliers (Cash) de l’hôpital de Nanterre (92), celle que les journalistes (je l’avais interviewée en octobre 2008 puis revue à maintes reprises dans des colloques) et les hommes politiques sollicitaient a été licenciée cet été pour inaptitude. Invalide, Marie Pezé, qui ne parlait jamais de son handicap, demandait à la direction de l’hôpital un aménagement de son poste de travail comme l’exigeait depuis plusieurs années la médecine du travail.
Des préconisations qui n’ont jamais été prises en compte. Fatiguée physiquement et sans doute nerveusement (elle accueillait environ 900 patients par an), elle a été déclarée inapte par la médecine du travail. Il se murmure qu’elle pourrait intenter une action en justice pour discrimination liée à son handicap physique.

Marie Pezé est psychologue clinicienne, psychanalyste et psychosomaticienne. Elle dirigeait, depuis 1997, la consultation “Souffrance et travail” qu’elle a elle-même créée au Centre d’accueil et de soins hospitaliers (Cash) de l’hôpital de Nanterre (92). Depuis 2007, elle est experte auprès de la cour d’appel de Versailles.Elle anime également de nombreuses formations. Son livre Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés, adapté au grand écran par Marc-Antoine Roudil et Sophie Bruneau, a médiatisé le problème de la souffrance au travail.

Lire aussi le papier de Rue89 sur cette affaire

Publicités

Written by jfrio

août 26, 2010 at 7:06

L’Inspection du travail indésirable à La Poste

with one comment

Devenue société anonyme en février dernier, La Poste ne pourra pas recevoir de visites de l‘Inspection du travail avant janvier 2012, en tout cas pour des problématiques relevant de la santé et de la sécurité au travail. Une note de la direction générale du travail (DGT) indique en effet qu’un projet de décret prévoit « de différer la compétence de l’inspection du travail jusqu’au 31 décembre 2011 afin de permettre un état des lieux précis de la situation et l’organisation optimale du contrôle ».
Cette décision intervient alors que les médecins du travail de l’opérateur postal déplorent une dégradation des conditions de travail débouchant sur une hausse du taux d’absentéisme, des accidents du travail et des maladies professionnelles.

« La Poste doit se voir appliquer, comme toute société anonyme, le code du travail dans son intégralité dès aujourd’hui, notamment sur les conditions de travail », peste Sud-PTT. En attendant la sortie du décret, les questions liées à la santé et à la sécurité au travail  relèvent de l’“Inspection de la Sécurité et de la Santé au travail de La Poste”, instance créée en 1982.

Written by jfrio

août 20, 2010 at 12:03