Le blog RH de JF Rio, santé au travail et e-RH

Santé au travail, E-RH, Nouvelles technos

Posts Tagged ‘e-recrutement

Recrutement : les réseaux sociaux n’ont (toujours) pas la cote

leave a comment »

Facebook, Twitter, Linkedln, Viadeo… On pensait que les réseaux sociaux, grand public et professionnels, faisaient partie de la panoplie des outils indispensables aux recruteurs. Que nenni ! Une nouvelle étude, cette fois publiée par Robert Half International, vient à nouveau de le confirmer : les spécialistes du recrutement les utilisent à la marge pour débusquer le profil recherché : 17 % des Espagnols, 12 % des Français et des Allemands et seulement 5 % des Belges !
Et oui, les recruteurs sont encore très majoritairement fidèles à la bonne vieille candidature spontanée.

Et les DRH, pourtant très présents à titre personnel sur Linkedln et Viadeo, reconnaissent eux-mêmes qu’ils surfent très rarement sur ces sites pour embaucher. La part des réseaux sociaux dans les canaux de recrutement utilisés par les DRH n’était ainsi que de 2 % en 2009, mais pourrait atteindre 10 % en 2011, selon des estimations sans doute un tantinet optimistes.
Depuis leur avènement, les réseaux sociaux servent à dénicher la perle rare, le profil atypique, un mode opératoire qui n’a, semble-t-il, guère évolué. Pour l’instant…

Publicités

Written by jfrio

octobre 5, 2010 at 11:03

Essilor : le spécialiste de l’optique retrouve de la visibilité

with one comment

 

Paru dans Entreprise & Carrières, N° 921 du 23/09/2008


Après huit mois d’exploitation de son nouveau site de recrutement, le spécialiste de l’optique Essilor a vu doubler le nombre de ses e-candidatures.

Des durées de consultation en hausse, un nombre de candidatures qualifiées en progression, des internautes aux profils plus variés, une meilleure compréhension de la politique RH par les candidats… Huit mois après le lancement de   <www.essilor-recrute.com> <Consulter le site RH>, son nouveau site RH de recrutement – le précédent datait de 2003 -, Essilor dresse un premier bilan positif de son nouvel outil d’e-recrutement. Le spécialiste de l’optique ophtalmique (30 000 salariés dans le monde dont 3 376 en France), inventeur du verre progressif Valirux qui a fait son succès, était pourtant, auparavant, bien avare sur le front du marketing RH.

La création de son nouveau site, en février dernier, a marqué une sorte de rupture dans sa communication. Sur son site web, la société de Charenton-le-Pont, en région parisienne, n’hésite plus à parler d’elle et à marteler ses points forts : son DRH groupe, Henri Vidal, livre un témoignage studieux sur les valeurs qui animent l’entreprise ; des salariés évoquent leurs métiers… Les process de recrutement y sont aussi clairement détaillés. Essilor a, il faut le dire, de quoi séduire l’internaute.

Actionnariat salarié et diversité

Valeur phare du CAC 40, le numéro 1 mondial du verre ophtalmique déploie une politique RH étayée par des dispositifs portant tout à la fois sur l’actionnariat salarié, l’initiative individuelle ou encore la gestion des seniors, les fameux «Essiboomers». Sans compter la thématique très porteuse de la diversité. « Nous avons, dès 2002, signé un accord de lutte contre toutes les formes de discrimination. Fin 2006, nous avons engagé une politique de recrutement et de maintien dans l’emploi des personnes handicapées », rappelle Joël Gavazzi, DRH France d’Essilor International.

Dès lors, pourquoi cacher autant d’atouts, à l’heure où le candidat, en particulier le jeune diplômé, n’oriente plus uniquement ses choix sur le seul critère de la rémunération ? « Culturellement, nous sommes, il est vrai, une entreprise discrète. Toutefois, la première prise de contact du candidat avec un recruteur transite désormais par le web. Il était donc impératif d’améliorer notre visibilité et celle de nos métiers sur la toile », souligne Marion Margot, directrice de la communication interne d’Essilor.

Piège de la démesure

Essilor n’est pas pour autant tombée dans le piège de la démesure. Point de surplus, mais une approche pragmatique du recrutement en ligne. Les t’chats ? « Des outils gadgets », commente Élisabeth Perrier, responsable emploi et recrutement. Les alertes via le SMS ? « Peu adaptées à notre cible ». Techniquement, le site autorise simplement les alertes e-mail et les flux RSS permettant à un candidat de recevoir des offres directement sur la fenêtre de son navigateur Internet.

« Notre site est dimensionné par rapport à notre volume de recrutement. Cette année, nous réaliserons environ 200 embauches. Entre 35 % et 40 % des postes seront pourvus par de la mobilité interne », explique Élisabeth Perrier. Essilor affiche, en outre, un turn-over inférieur à 2 %. Depuis début 2008, moins de 20 cadres (sur une population de plus de 1 000 personnes) ont quitté l’entreprise.

Doté d’une CVthèque pourvue actuellement de 5 000 CV, qui est gérée par une solution E-Grasp éditée par Stepstone, Essilor-recrute.com « permet de recevoir des candidatures plus qualifiées et de véhiculer nos besoins en termes d’emploi, notamment dans les métiers des fonctions supports comme ceux de la finance », explique la responsable emploi et recrutement.

Un temps de connexion en hausse

Selon les résultats d’un bilan réalisé début septembre, le site RH a accueilli, au 1er semestre 2008, 5 000 connexions mensuelles en moyenne, soit un niveau identique par rapport à la même période de l’an dernier. En revanche, les temps de connexion sont passés de 2,5 minutes sur les six premiers mois de 2007 à 4,5 minutes au premier semestre dernier. « Manifestement, il n’y a pas eu d’effet lancement sur le nombre de connexions. Aujourd’hui, un nouveau site web est un non-événement. En revanche, la progression des durées de consultation et le nombre de CV déposés prouvent que les internautes surfent davantage sur notre site », décrypte Élisabeth Perrier.

Meilleure connaissance de l’entreprise

Top des rubriques les plus consultées (hors offres d’emploi) ? Les pages métiers. Une bonne nouvelle pour la DRH d’Essilor, confirmée par le témoignage des cabinets de recrutement. « Nos partenaires nous disent que les candidats qu’ils reçoivent en entretien ont une meilleure connaissance de l’entreprise que par le passé », se réjouit la responsable emploi.

Les e-candidatures (spontanées et en réponse aux offres) sont, quant à elles, passées de 2 600 en 2007 à 5 000 cette année pour un niveau d’annonces quasi identique. Au cours du premier semestre 2008, 28 candidats ont été recrutés grâce au web, contre 12 sur la même période de 2007.

Essilor-recrute.com a été lancé avec l’agence Plan Créatif pour un budget total légèrement inférieur à 100 000 euros.

Retour sur investissement

« Le retour sur investissement est atteint à partir de trois recrutements réalisés », indique Élisabeth Perrier. Le site, qui ne verra pas de développement majeur en 2009, vient en complément des annonces diffusées dans la presse spécialisée, sur les sites web de référence du secteur (acuité.fr), des candidatures glanées dans les salons de recrutement et de la chasse directe pour des profils plus expérimentés. La DRH d’Essilor reçoit encore une centaine de CV papier par mois. JFRio

– ESSILOR

• Activité : conception et commercialisation de verres optiques.

• Effectifs : 30 000 salariés, dont 3 376 en France.

• Chiffre d’affaires 2007 : 2,9 milliards d’euros.

• Site emploi : <www.essilor-recrute.com>

Written by jfrio

septembre 29, 2008 at 11:17